« Une plongée dans l’histoire des alternatives » – par Paule Masson dans L’Humanité

« L’économie sociale et solidaire n’a pas seulement une histoire, elle « est » une histoire, affirme d’emblée Timothée Duverger, qui entreprend dans son livre d’explorer les racines de cette économie aux multiples trajectoires et aux définitions hétérogènes. Mais si l’historien ne rechigne pas à plonger dans la genèse, héritage des socialistes utopiques du XIXe siècle, puis dans la lente expansion des associations ouvrières, sociétés de secours mutuel, ou encore du modèle coopératif de reprise des ateliers par les ouvriers, il s’attache plus particulièrement à explorer la résurgence de l’ESS dans les années 1970, cette « reconfiguration des rapports entre l’Etat, le marché et la société civile ». Avec son institutionnalisation impulsée par l’arrive de la gauche au pouvoir en 1981, l’ESS se diversifie et complexifie sa définition. Le concept d’économie solidaire naît à côté de celui d’économie sociale, et, dans les années 2000, apparaît la notion d’entrepreneuriat social, un « social-washing » auquel l’auteur refuse de réduire l’ESS d’aujourd’hui. »

Par Paule Masson, « Une plongée dans l’histoire des alternatives », L’Humanité, Supplément ESS, 6 septembre 2016.

logo_huma


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *