Portrait

Né le 27 juillet 1986 à Bordeaux, je suis docteur en histoire au Centre d’Études des Mondes Moderne et Contemporain (CEMMC) de l’Université Bordeaux Montaigne et chargé de cours pour le Master « Économie sociale et solidaire et Innovation sociale » (ESSIS) de l’Institut d’Études Politiques (IEP) de Bordeaux.

Parallèlement à mes travaux sur le mouvement de la décroissance, commencés lors de mon Master d’histoire, j’ai soutenu le 16 juin 2015 une thèse intitulée : « L’émergence de l’économie sociale et solidaire. Une histoire de la société civile organisée de 1968 à nos jours: groupements, discours et institutionnalisations », pour laquelle j’ai reçu la mention Très Honorable avec les Félicitations du Jury.

Intervenant dans de nombreuses conférences dans toute la France et auteur d’une quinzaine d’articles scientifiques, j’ai publié quatre ouvrages : La décroissance, une idée pour demain(Sang de la Terre, 2011), Le Parti socialiste et l’écologie (Fondation Jean Jaurès, 2011), La modernité relationnelle (Ère, 2013) dont ma thèse : L’économie sociale et solidaire: une histoire de la société civile en France et en Europe de 1968 à nos jours (Le Bord de l’Eau, 2016).

Depuis janvier 2016, je suis l’assistant scientifique d’un programme de recherche interdisciplinaire, inter-universitaire et international de la Maison des Sciences Humaines d’Aquitaine (MSHA) sur les « Figures et métamorphoses de la société civile organisée: expertise(s), médiation(s) et pouvoir (France et Europe occidentale de la fin du XXIe siècle au XXIe siècle ».

J’entame aujourd’hui des recherches sur l’histoire du revenu de base dans une perspective internationale.